Les bon territoires pour les bonnes politiques

Deux mois après la parution Du pragmatisme en politique : Enfin ! me voici devenu l’heureux auteur de mon troisième ouvrage, Les bons territoires pour les bonnes politiques, consacré à un projet de réforme du modèle territorial français et de notre rapport aux collectivités décentralisées.

Depuis ces dernières années, ce sujet a été vu, revu, débattu, discuté, sans qu’au final quoi que ce soit de concret n’en émerge : les Françaises et les Français ne se retrouvent toujours pas dans le mille-feuille administratif qu’est devenu notre pays. Beaucoup de projets ont été esquissés sans pour autant que ceux-ci n’aient été suivis d’effet. La raison est simple, ils abordaient le problème par le mauvais côté en se focalisant sur la question – qui n’est pas anodine – des coûts pour le contribuable.

J’ai souhaité renverser l’équation et proposer une approche différente, basée sur le pragmatisme. Car, au fond, quelle est la finalité d’une collectivité territoriale, si ce n’est exercer de réelles compétences de proximité à la distance adéquate des citoyens ? Guidé par ce fil conducteur, j’ai voulu reconstruire un modèle français en repartant de la brique de base – la commune – et en progressant jusqu’à l’échelon national, en respectant deux impératifs : la simplicité et une rationalisation qui se base sur les synergies culturelles, historiques et géographiques. Au final, c’est tout le paysage administratif décentralisé qui s’en trouvera profondément remanié pour le meilleur : plus simple, plus lisible, plus cohérent, plus efficient.

Néanmoins, à la relecture, cet ouvrage m’est apparu trop technique pour être édité à destination du grand public, car – honnêtement – qui lirait un projet clef en main de refonte radicale de l’organisation territoriale française, si ce n’est quelques professeurs ou quelques experts de l’Administration ? Je reste un Républicain, au sens littéral du terme. Je préfère voir mes idées servir mon pays plutôt que de les savoir dormir dans un tiroir. J’ai donc préféré adresser ce manuscrit à Monsieur le Premier ministre. Dans le contexte de réflexion gouvernementale quant au devenir des collectivités locales, nous ne serons jamais assez pragmatiques. J’espère que ces quelques 200 pages sauront s’avérer utiles à la France.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s